00:00:00 / 00:00:00
L'Organisation / Présentation
Présentation
Sous le Haut Patronage de Sa Majesté la Reine Mathilde


Le Concours Reine Elisabeth fut créé en 1937 et portait alors le nom d'Eugène Ysaÿe. S.M. la Reine Elisabeth et le célèbre violoniste et compositeur belge furent à l'initiative de ce magnifique projet. Sa première édition a vu le jour grâce au soutien financier de la famille de Launoit et de quelques personnalités du monde artistique et économique belge. Ce n'est qu'après la guerre, en 1951, que naquit véritablement le Concours Reine Elisabeth.


Le Concours devint très vite un des principaux concours internationaux dédiés au violon et au piano, puis il s’ouvrit à la composition, au chant (depuis 1988), et bientôt au violoncelle (en 2017). Le Concours Reine Elisabeth doit sa réputation en partie à son règlement très strict, mais aussi à son jury prestigieux composé d’artistes exceptionnels et de pédagogues de renommée internationale. Ce jury, présent dès l’épreuve de pré-sélection qui se tient à huis clos et qui est aujourd’hui basée sur le visionnage de DVD, s’élargit pour les épreuves publiques qui ont lieu au mois de mai. Le Concours vise avant tout à aider les jeunes musiciens talentueux dans le lancement d’une carrière internationale, en leur offrant la possibilité de se produire devant un large public, lors des épreuves qui se déroulent à Flagey (première épreuve et demi-finale) et au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (épreuve finale). L’importance du relais médiatique (radio, télévision et internet) de chaque session permet aux candidats d’entrer en contact avec des professionnels venus du monde entier, et de saisir de nombreuses opportunités d’engagements partout dans le monde.

Le Concours Reine Elisabeth est une association sans but lucratif, indépendante, gérée par un Conseil d'administration et un Comité Exécutif. Elle fonctionne avec des frais fixes réduits et ses principales ressources financières sont générées par la vente des places et d'abonnements lors de ses diverses manifestations musicales.

Ne bénéficiant d'aucun subside institutionnel récurrent, l'association peut néanmoins compter sur les différents niveaux de pouvoirs du pays pour l'octroi des prix aux six premiers lauréats de chaque session de violon, de piano, de chant (dès 1988) et de violoncelle (dès 2017).

Le Concours ne pourrait cependant pas exister sans l'aide précieuse de ses mécènes structurels et de ses donateurs privés. Il bénéficie aussi régulièrement de legs. Ces témoignages de reconnaissance de mélomanes soulignent l'attachement affectif d'un très large public à son action.

C'est aussi grâce à divers partenariats avec des institutions musicales tant en Belgique qu'à l'étranger, grâce à l'aide de ses bénévoles, de ses généreux amis que le Concours Reine Elisabeth peut maintenir la qualité et le développement de ses activités pour les jeunes artistes et ainsi favoriser leur notoriété auprès des professionnels et du public.

En 1965, suite au décès de la Reine Elisabeth, la Reine Fabiola prit sous sa Haute Protection le Concours Reine Elisabeth. Elle en fut Présidente d'honneur jusqu'en 2013. Aujourd'hui, dans la lignée d'une longue tradition au sein de la Famille Royale, Sa Majesté la Reine Mathilde a accepté d'accorder son Haut Patronage au Concours.


Le Concours Reine Elisabeth est membre de la Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique.

Français - Nederlands - English
Chercher dans le site
Newsletters
Connexion
Réservation violon 2019
Réservez votre place !

Audio & vidéo Violon 2019
Reécoutez ou regardez les prestations des candidats et demi-finalistes
Diffusion Violon 2019
Les CD du Concours
La Médiathèque
Archives audio, vidéo et photo de 1951 à 2018