00:00:00 / 00:00:00
Jury
Les noms des membres du jury sont communiqués après la présélection sur base de vidéo, en même temps que les noms des candidats sélectionnés.

La composition du jury peut varier d’une épreuve à l’autre. Les membres du jury assistent toutefois à l’entièreté de l’épreuve pour laquelle ils ont été appelés à siéger. Chaque membre du jury remet ses notes pour l’ensemble des candidats à l’huissier de justice à la fin de chaque épreuve. Les membres du jury ne votent pas pour leurs étudiants. Il n’y a pas de délibération.
Le Président du jury a pour fonction de diriger les opérations de la session. Il est secondé dans sa tâche par un Secrétaire. Ils ne prennent pas part aux votes. A partir de 2019, Gilles Ledure présidera les prochaines sessions instrumentales (2019, 2020 et 2021) et Bernard Foccroulle la prochaine session de chant (2022).
Personnalités
16 items | 2 Pages | Page
Président du jury
Arie Van Lysebeth était le Président du Jury du Concours Reine Elisabeth de 1996 à 2018. Il commence le violon à l’âge de quatre ans. Il s’est formé au Conservatoire de Bruxelles, où il a étudié l’écriture musicale, le basson, la musique de chambre et la direction d’orchestre. Après concours, il se voit octroyer le poste de basson soliste à l’Orchestre symphonique de la Radio-Télévision Belge. Deux ans plus tard, il devient premier lauréat ex-aequo du Concours International de Prague. Il se perfectionne ensuite en direction d’orchestre auprès de Bruno Maderna à Salzbourg et Pierre Boulez en Suisse. Depuis 1970, il dirige le Vlaams Kamerorkest, en Belgique et à l’étranger. En tant que chef invité, il s’est produit à la tête des grands orchestres belges, ainsi qu’aux États-Unis, en Argentine, à Taïwan, en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne. Il a ainsi travaillé avec des solistes renommés tels qu’Igor Oistrakh, José Van Dam, Murray Perahia ou Augustin Dumay, parmi d’autres. De 1995 à 2004, il a également été le chef de l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de Bruxelles. Pendant de longues années, il a été professeur de musique de chambre au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles (1970-1994), dont il a assumé la direction de 1994 à 2003. De 2004 à 2014, Arie Van Lysebeth a par ailleurs été directeur artistique de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.
Voir la page de détail
Membre du jury
Pierre Amoyal obtient son Premier Prix de violon au Conservatoire de Paris, à l’âge de 12 ans. À 17 ans, il part étudier avec Jascha Heifetz à Los Angeles, avec qui il fait de la musique de chambre et effectue ses premiers enregistrements. Cinq ans plus tard, sa carrière le conduira à travers toute l’Europe mais aussi au Japon, ce qui lui permet de jouer avec les orchestres les plus prestigieux, sous la direction des plus grands chefs (P. Boulez, S. Ozawa, C. Dutoit, G. Herbig, L. Maazel, K. Sanderling, M.W. Chung, etc.). Parmi ses nombreux enregistrements pour Decca figurent les sonates de Fauré, le Concert de Chausson et la sonate de Franck, ainsi que les concertos de Dutilleux, Saint-Saëns et Respighi. Nommé, très jeune, professeur au Conservatoire National de Paris, il a enseigné au Conservatoire de Lausanne, Haute École de Musique, où il a créé la Camerata de Lausanne, en 2002, renommée récemment CameratAmoyal. Formée de 14 jeunes et talentueux musiciens venus du monde entier, la Camerata a enregistré plusieurs CD. Pierre Amoyal est également professeur au Mozarteum de Salzbourg. Il est Chevalier des Arts et des Lettres et Chevalier dans l’Ordre National du Mérite. En 2006, il est honoré du Prix de la Ville de Lausanne. Pierre Amoyal possède l’un des plus célèbres violons du monde, le Stradivarius “Kochansky” de 1717, qui a été miraculeusement retrouvé en 1991 après avoir été volé en 1987.
Voir la page de détail
Membre du jury
Augustin Dumay est l’un des derniers représentants les plus marquants de la grande tradition classique européenne, et en particulier de sa branche franco-belge incarnée avant lui par Ysaÿe et Grumiaux. Le public européen l’a tout d’abord découvert grâce à sa rencontre avec Herbert von Karajan, ses concerts avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin et ses enregistrements pour EMI, notamment les Concertos de Mendelssohn et Tchaikovsky avec le London Symphony Orchestra. Sa place bien particulière de ‘grand classique-styliste’ parmi les meilleurs violonistes de notre époque s’est vue confirmée par ses enregistrements incontournables des concertos de Mozart avec la Camerata Academica Salzburg (violon et direction, Deutsche Grammophon) ‘sans exagération l’un des plus beaux enregistrements des concertos pour violon de Mozart jamais réalisés.’ (Julian Haylock dans Classic CD) et de l’intégrale des sonates pour violon et piano de Beethoven avec Maria João Pires (Deutsche Grammophon) ‘que l’on peut ranger aux côtés de Grumiaux et Haskil, Menuhin et Kempff, ou Perlman et Ashkenazy…’ (Record Review, London). La musique de chambre et la direction d’orchestre sont également deux axes essentiels qui illustrent cette trajectoire musicale, ceci incite de plus en plus d’orchestres à inviter Augustin Dumay comme chef : il a ainsi été nommé directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie jusqu’en 2013, et, après avoir été Principal Guest du Kansai Philharmonic Orchestra à Osaka, y occupe le poste de directeur musical depuis 2011 et pour cinq saisons. Augustin Dumay se produit régulièrement avec les plus grands orchestres du monde, sous la direction des plus grands chefs actuels. Il est extrêmement concerné par la nouvelle génération de musiciens, c’est à ce titre qu’il est devenu l’un des maîtres à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, nouveau projet pilote européen basé à Bruxelles : il enseigne à quelques jeunes violonistes de très haut niveau dont la plupart ont reçu des prix importants dans des concours internationaux de premier plan. Le cinéaste Gérard Corbiau (Le Maître de Musique, Farinelli, …) a réalisé un film portrait ‘Augustin Dumay -Laisser une trace dans le cœur’ qui sortira prochainement en DVD. Sa discographie, qui comprend une quarantaine d’enregistrements, souvent récompensés par les prix du disque - Gramophone Award, Audiophile Audition, Preis der deutschen Schallplattenkritik, Grand Prix du Disque, The Record Academy Award - est disponible chez EMI et Deutsche Grammophon. Ses prochains enregistrements en 2012 seront consacrés aux Concerti de Beethoven et de Brahms.
Voir la page de détail
Membre du jury
Après avoir commencé ses études de violon à l’Académie Sibelius d’Helsinki, Tuomas Haapanen poursuit sa formation, dès 1948, à Paris avec Léon Nauwinck et René Benedetti. À côté d’une carrière en tant que soliste et dans le domaine de la musique de chambre, il remplit le rôle de premier violon de l’Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise et de l’Orchestre de Chambre d’Helsinki. En 1962, Tuomas Haapanen est nommé professeur de violon au Conservatoire de Turku, puis, en 1978, à l’Académie Sibelius dont il assume la fonction de directeur, entre 1987 et 1990. Parmi les étudiants qui ont suivi ses master classes en Europe, aux États-Unis et au Japon, certains ont remporté plusieurs prix lors de concours internationaux. Il a par ailleurs été le président du Concours International de Violon Jean Sibelius de 1981 à 2001, et est régulièrement invité en tant que membre du jury des plus grands concours de violon. En 1999, il a reçu le Prix de la Musique de l’État Finlandais.
Voir la page de détail
Membre du jury
Né en 1945, Koichiro Harada a étudié le violon, la musique de chambre et la direction d’orchestre à la Toho Gakuen School of Music de Tokyo et à la Julliard School auprès de Hideo Saito, Kazuyoshi Akiyama, Dorothy DeLay et Ivan Galamian. En 1969, il fonde le Tokyo String Quartet, au sein duquel il joue en tant que premier violon pendant douze ans. Il enseigne ensuite au Cleveland Institute of Music et à l’Aspen Music Festival. En 1983, Koichiro Harada retourne à Tokyo pour former d’autres formations de musique de chambre, parmi lesquelles NADA et le Mito Quartet. Il est aussi reconnu comme chef d’orchestre et collabore régulièrement avec des ensembles tels que le New Japan Philharmonic, l’Osaka Philharmonic Orchestra, l’Hiroshima Symphony Orchestra, le Sapporo Symphony Orchestra, le Kyoto Symphony Orchestra et le Tokyo Philharmonic Orchestra. Parallèlement à ses activités de concertiste, Koichiro Harada est professeur à la Toho Gakuen School of Music de Tokyo et siège régulièrement dans les jurys de plusieurs concours internationaux, notamment le Concours Reine Elisabeth et les Concours Wieniawski et Paganini ; en 2005, il est président du jury du Concours Long-Thibaud-Crespin à Paris.
Voir la page de détail
Membre du jury
Durant près de 50 ans, Lewis Kaplan a partagé sa carrière entre la vie de concerts et l’enseignement. Comme interprète, il a créé plus d’une centaine d’oeuvres en tant que soliste ou à la tête des Aeolian Chamber Players, ensemble qu’il a fondé en 1961. Il s’est également produit en tant que chef ou violoniste soliste avec des personnalités comme Jaime Laredo, Szymon Goldberg, Ruggiero Ricci, Richard Goode, Murray Perahia, Rudolf Firkusny ou Horacio Gutierrez. Il a enregistré pour CBS Masterworks, CRI, Folkways et Odyssey Records. Lewis Kaplan a consacré une grande partie de son temps à l’enseignement, et plus particulièrement à celui de la technique de son mentor Ivan Galamian. De 1987 à 2007, il a enseigné à la Sommerakademie du Mozarteum. Il est également professeur à la Juilliard School, établissement où il a obtenu ses diplômes de violon et de direction d’orchestre, mais aussi au Mannes College et au Bowdoin Festival, dont il est le fondateur et l’actuel directeur. Depuis 1999, il est aussi professeur invité au Royal College of Music de Londres. Il donne régulièrement des master classes dans la plupart des grands conservatoires, et a participé au jury de nombreux concours internationaux dont le Concours Fritz Kreisler (Vienne), le Concours Mozart (Salzbourg) et le Concert Artist Guild (New York). Il a été récompensé par l’État allemand, qui lui a octroyé une distinction honorifique (Bundesverdienstkreuz), et, en 2011, il a été nommé à la William Schuman Scholar’s Chair de la Juilliard School.
Voir la page de détail
Membre du jury
Violoniste et pédagogue renommée, Kim Nam Yun a siégé dans le jury de nombreux concours prestigieux : le Concours international de Taipei, le Concours international de violon Tibor Varga, le Concours international de violon de Hanovre, le Concours Tchaikovsky, etc. Sa carrière a débuté lorsqu’elle a remporté le Premier Prix au Concours Tibor Varga, après avoir étudié à la Juilliard School of Music, avec Ivan Galamian et Felix Galimir. Jeune soliste à l’avenir prometteur, elle est alors invitée à jouer dans les plus grandes salles, comme le Carnegie Hall, le Lincoln Center for the Performing Arts, le Kennedy Center et l’Opéra de Sydney, ainsi que dans d’autres lieux de concert en Europe et en Asie. Elle s’est produite avec les plus grands orchestres à travers le monde, tels que l’Orchestre symphonique de Saint-Pétersbourg, le Royal Philharmonic, le Symphonique de la Radio de Zagreb, et bien d’autres orchestres. Invitée à de nombreuses occasions dans de grandes écoles et de célèbres festivals, elle est actuellement professeur de violon à la Korea National University of Arts.
Voir la page de détail
Membre du jury
Né en 1947 à Uzhgorod, en ex-URSS, Mikhail Kopelman sort diplômé du Conservatoire de Moscou après avoir étudié avec Yuri Jankelevich et Maya Glezarova. En 1973, il remporte le Deuxième Prix au Concours International de Violon Jacques Thibaud à Paris. Pendant plus de vingt ans, il a joué et participé à des enregistrements en tant que premier violon du Quatuor à cordes Borodin, puis avec le Quatuor à cordes Tokyo durant six années. Il est actuellement à la tête du Kopelman Quartet. Pendant près de 15 ans, il a étroitement collaboré avec Sviatoslav Richter tant au concert qu’au disque. Il a enseigné au Conservatoire de Moscou et à l’Université de Yale et actuellement professeur à l’Eastman School of Music. Plusieurs de ses anciens étudiants occupent aujourd’hui une place dans de prestigieux orchestres ou dans des universités partout dans le monde. Mikhail Kopelman a enregistré pour Melodia, EMI, Virgin Classics, Teldec et Philips. En 1995, il a reçu la récompense de la Royal Philharmonic Society et la Médaille d’Honneur d’Argent du Concertgebouw.
Voir la page de détail
Membre du jury
Né à Kiev en 1948, Boris Kuschnir a étudié le violon au Conservatoire Tchaikovsky de Moscou, avec Boris Belenky, et la musique de chambre avec Valentin Berlinsky du Quatuor Borodin. Sa rencontre avec Dmitri Shostakovich et David Oistrakh (avec qui il a également travaillé) a eu une profonde influence sur son évolution artistique. Boris Kuschnir est membre fondateur du Quatuor à cordes de Moscou, avec lequel il a joué pendant neuf ans. Il a également fondé le Wiener Schubert Trio et le Wiener Brahms Trio. Depuis 2002, il est membre du Kopelman Quartet. On lui doit de nombreux enregistrements pour EMI et Naxos et il a par ailleurs remporté plusieurs prix lors de concours internationaux de violon et de musique de chambre. Boris Kuschnir est professeur au Conservatoire de Vienne et à l’Université de Musique de Graz. Parmi ses élèves, on peut citer J. Rachlin, N. Znaider, L. Baich et A. Soumm. Parallèlement, il siège dans le jury de grands concours internationaux comme ceux de Tchaikovsky à Moscou, Paganini à Gênes, Long-Thibaud à Paris, et se produit avec d’illustres partenaires. En reconnaissance de ses services rendus à la musique, la Banque Nationale Autrichienne lui a permis de jouer sur le Stradivarius «La Rouse Boughton» (1703).
Voir la page de détail
Membre du jury
Durant plus de cinquante ans de carrière, Jaime Laredo s’est distingué en tant que soliste, chef d’orchestre et chambriste. Sa personnalité musicale a été fortement marquée par l’enseignement que lui ont apporté des musiciens comme J. Gingold, P. Casals, I. Galamian et G. Szell. À l’âge de 17 ans, son Premier Prix au Concours Reine Elisabeth lance sa carrière internationale. Depuis, Jaime Laredo s’est produit en soliste ou en tant que chef d’orchestre avec les plus grands orchestres. Il a travaillé avec des chefs comme D. Barenboim, Z. Mehta, S. Ozawa, L. Slatkin, C. Davis, E. Ormandy, L. Stokowski ou G. Szell. Il apparaît aussi régulièrement sur scène au sein du Kalichstein-Laredo-Robinson Trio ou aux côtés de sa femme, la violoncelliste Sharon Robinson. Jaime Laredo a enregistré près d’une centaine de disques dont certains ont été primés : l’enregistrement des quatuors avec piano de Brahms avec ses partenaires réguliers Emmanuel Ax, Isaac Stern et Yo-Yo Ma a par exemple obtenu un Grammy Award. Après avoir enseigné au Curtis Institute of Music et à l’Indiana University’s Jacob School of Music, il est maintenant professeur au Cleveland Institute of Music. Jaime Laredo est Directeur musical du Vermont Symphony Orchestra et Premier chef invité du Westchester Philharmonic. Avec son épouse, il est Directeur Artistique des Linton Chamber Music Series à Cincinnati.
Voir la page de détail
16 items | 2 Pages | Page
Français - Nederlands - English
Chercher dans le site
Newsletters
Connexion
Audio & vidéo Violon 2019
Reécoutez ou regardez les prestations des candidats et demi-finalistes
Les CD du Concours
La Médiathèque
Archives audio, vidéo et photo de 1951 à 2019