00:00:00 / 00:00:00
Les Concours / PIANO 2013 / Candidats / Candidats
Candidats
63 items | 7 Pages | Page
Premier prix - Grand prix international Reine Elisabeth
Né à Moscou en 1984, Boris Giltburg a reçu ses premières leçons de piano de sa mère à l’âge de cinq ans, avant de partir étudier à Tel-Aviv auprès du légendaire Arie Vardi. Il a remporté de nombreuses distinctions dans des compétitions internationales, notamment en 2002 à Santander (Premier Prix et Prix du public) et au Concours Rubinstein en 2011 (Second Prix et Prix du meilleur concerto). En 2013, il est nominé aux Classic Brit (Critic’s Award), mais c’est surtout son Premier Prix au Concours Reine Elisabeth qui donne un coup d’accélérateur à une carrière déjà en plein essor et le propulse au plus haut niveau, avec des engagements pour des concerts partout à travers le monde. Depuis sa première apparition très remarquée avec le Philharmonia Orchestra en 2007, Boris Giltburg est devenu un invité régulier de cette formation et joue tous les ans au Royal Festival Hall de Londres. En 2010, il fait ses débuts aux BBC Proms avec le BBC Scottish Symphony et la saison dernière l’a vu faire ses premiers concerts solistes avec le Royal Concertgebouw à Amsterdam, le Netherlands Philharmonic et avec le London Philharmonic. Invité régulier de la plupart des orchestres britanniques, il a également joué avec le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, le Frankfurt Radio Symfonie Orkest, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre royal philharmonique des Flandres, l’Orchestre symphonique de Prague… Il donne ses premiers concerts en automne 2013 au Musikverein de Vienne, et joue pour la première fois avec l’Orchestre philharmonique de St. Petersburg. En 2014/15, il fait ses débuts au Japon, en concert avec le NHK Symphony Tokyo et en récital au Toppan Hall. Adolescent encore, Boris Giltburg a effectué une tournée en Amérique en compagnie de l’Orchestre de chambre d’Israël, avant d’être invité par l’Orchestre symphonique d’Indianapolis en 2007. Après y être retourné pour une première tournée de récitals en 2009, il est dès à présent invité pour les prochaines saisons avec les orchestres symphoniques de Seattle et de Baltimore. Ses débuts en Asie remontent à 2005 à Tokyo et à 2007 en Chine, où il est retourné pour un récital au Centre National for the Performing Arts de Pekin la saison dernière. Il a également joué avec l’Orchestre philharmonique de Hong Kong en 2010. Boris Giltburg est invité tous les ans pour une tournée en Amérique du Sud depuis 2002. Au cours de sa carrière, il a eu l’occasion de collaborer avec des chefs d’orchestre de renom tel que Marin Alsop, Martyn Brabbins, Edo de Waart, Christoph von Dohnanyi, Philippe Entremont, Vladimir Fedoseyev, Neeme Jaervi, Kyrylo Karabits, Emmanuel Krivine, Hannu Lintu, Nicola Luisotti, Vasily Petrenko, Jukka-Pekka Saraste, Leif Segerstam, Tugan Sokhiev, Marc Soustrot ou encore Yan Pascal Tortelier. Boris Giltburg s’est produit en soliste dans les salles européennes les plus prestigieuses, comme le Gewandhaus à Leipzig, le Concertgebouw à Amsterdam, le Konzerthaus à Vienne, la Herkulessaal à Munich, l’Auditorium du Louvre à Paris, la Tonhalle à Zürich, le Teatro San Carlo à Naples, l’Auditorium Sony à Madrid ou encore le Wigmore Hall et le Southbank Centre à Londres. Il a participé à de nombreux festivals tels que le Klavierfest am Ruhr, Schwetzingen, Luzern, Piano aux Jacobins ou encore Cheltenham. La prochaine saison le conduira notamment au Leipzig Gewandhaus, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, avec un retour au Southbank Centre à Londres dans le cadre des International Piano Series. En 2015/16, Boris Giltburg retournera à Rotterdam (De Doelen) à trois reprises. Son premier récital aura lieu dans la grande salle dans le cadre de la série de piano avec le Quatuor Pavel Haas dans un programme de musique de chambre, puis il se produira avec l'Orchestre Philharmonique de Rotterdam sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Le Royal Scottish National Orchestra l'a invité pour 7 concerts (3 programmes) dans une série Rachmaninov. Il se produira pour la première fois avec le Philharmonique de Monte Carlo dirigé par Emmanuel Krivine puis dans un cycle de concerto de Beethoven avec le Malmö Symphony avec Marc Soustrot dans la nouvelle salle du Konserthus. Il jouera également avec le Royal Liverpool Philharmonic dirigé par Vasily Petrenko, avec le Brussels Philharmonic dirigé par Stéphane Denève, le Seattle Symphony avec Thomas Dausgaard et la Radio Philharmonie avec Giancarlo Guerrero. Nous aurons également l'occasion de l'entrendre avec le Quatuor Takacs pour la première fois à Bilbao et au Bozar. Boris Giltburg sort ses premiers enregistrements sous le label EMI Debut. En 2012 avec Orchid Classics, il enregistre les Sonates de guerre de Prokofiev. Ce disque reçoit un accueil unanime de la critique internationale et est couronné d'un Gramophone Editor’s Choice. L'enregistrement des Sonates romantiques de Rachmaninov, Grieg et Liszt a été publié à l’automne 2013. En 2015, Naxos a édité un disque des oeuvres pour piano de Schumann et en septembre 2015 sortira un cd consacré aux sonates de Beethoven ((‘Pathétique’, ‘Waldstein’ et la Sonate no.32).
Voir la page de détail
Deuxième prix
Rémi Geniet étudie en parallèle au Conservatoire National Supérieur de Musique et à l’École Normale de Musique Alfred Cortot, dans la classe de Rena Shereshvskaya. À 18 ans, il obtient son Diplôme Supérieur de concertiste. Il a également été l’élève de Brigitte Engerer. En outre, il étudie la direction d’orchestre et la polyphonie de la Renaissance. En 2011, il est le plus jeune lauréat et remporte le 3e Prix au Concours International Beethoven (Bonn), de même que le 1er Prix des Piano Interlaken Classics (Bern), après avoir obtenu le 3e Prix au Concours International Horowitz (Kiev), en 2010. Durant la saison 2013-2014, Rémi Geniet fait ses débuts au Carnegie Hall (Zankel Hall) et donne des concerts avec l'Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, l'Orchestre Philharmonique de l'Oural, l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l'Orchestre Philharmonique d'Arménie et le Sinfonia Varsovia. Il est invité à la Roque d'Anthéron, à la Folle Journée de Nantes et à la Folle Journée du Japon, aux festivals Août musical de Deauville, Festival de Radio France, Pianoscope, Pianos aux Jacobins, Estivales de Musique en Médoc, Festival de Sully, Soirées Musicales de Vénéjan, mais aussi aux Piano Days de Bruxelles, à Genève et à l'Opéra de Gand. Rémi se produit en outre régulièrement en duo avec le violoncelliste Henri Demarquette. Rémi Geniet s'est produit avec le Royal Flemish Philharmonic, l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, l'Orchestre National Symphonique d'Ukraine, l'Orchestre Beethoven de Bonn, l'Orchestre National de Belgique, l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, l'Orchestre National d'Ile de France, l'Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte d'Azur, sous la direction de chefs tels que Emmanuel Krivine, Edo de Waart, Alan Buribayev, Volodymyr Sirenko, Michael Hofstetter, Marin Alsop, Philippe Bender, Stephan Blunier, Adrian Leaper et Pavel Gerstein. Il a participé à de nombreux festivals en France et à l'étranger : festival Vladimir Spivakov à Colmar, Les Pianos Folies du Touquet, Pianoscope, Lisztomanias, Piano en Valois, Festival Bach de Toul, les Moments musicaux de la Baule, Les Nuits du piano d'Erbalunga, Journées Internationales Alfred Cortot, festival Euriade aux Pays-Bas, festival Interlaken Classics en Suisse, festivals Juillet musical d'Aulne et Eté Mosan en Belgique, Festival Bach de Montréal et Saint-Petersburg Arts Square International Winter Festival. Il a été invité au Salon Musicora 2012, à l'auditorium du Louvre et a également donné des récitals à Vienne, Moscou, en Allemagne et en Pologne. Rémi Geniet bénéficie du soutien de la Fondation Safran pour la Musique. En avril 2015, son enregistrement consacré à J.S. Bach a obtenu la distinction "Diapason d'Or" de la revue Diapason.
Voir la page de détail
Troisième prix
Le Britanno-Polonais Mateusz Borowiak a étudié à l’Université de Cambridge, avant de se perfectionner en Pologne, chez Andrzej Jasinski à l’Académie Karol Szymanowski. En 2010, il remporte le Concours international de Musique Rina Sala Gallo (Monza), et, en 2011, il obtient les 1ers Prix du Concours Maria Canals (Barcelone) et du Concours européen de la Fondation Yamaha (Pologne). Il reçoit par ailleurs le Harriet Cohen Memorial Award, en 2010, et le Gawon International Music Society Award, en 2014. Il s’est produit dans de prestigieuses salles en Europe, comme la Salle Cortot à Paris, le Barbican Hall et le Wigmore Hall à Londres, l’Auditorio Nacional de Música à Madrid, l’Auditori à Barcelone, et, en dehors de l’Europe, au Segond Arts Center de Séoul, au National Centre for Performing Arts de Beijing, au Shanghai Symphony Hall et au Great Shostakovich Hall à Saint-Pétersbourg. Il a joué avec des orchestres comme le Royal Philharmonic, les London Mozart Players, l’Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre symphonique de la Radio nationale polonaise, le Sinfonietta Cracovia et le Bilbao Orkestra Sinfonikoa, sous la direction de chefs comme Eivind Aadland, Martin André, Andrey Boreyko et Edo de Waart. Son premier CD, Louis Pelosi: Thirteen Preludes and Fugues, est sorti en 2012 chez KASP Records. En 2014, il a publié deux autres CD : Mateusz Borowiak Live at the Queen Elisabeth Competition 2013 et 15 Keyboard Sonatas by Antonio Soler, chez Naxos Records.
Voir la page de détail
Quatrième prix
Les concerts de Stanislav Khristenko ont captivé le public dès son premier récital à l’âge de 11 ans. La presse du monde entier est élogieuse : « Un poète et un architecte de structures magnifiques » (Le Soir - Belgique). Le Washington Post écrit : « il est évident que Khristenko sait comment construire une histoire ; son rythme était mature et tranquille, sa gamme dynamique et large, et ses doigts explosaient de puissance et de sensibilité » Le New York Concert Review écrit après son récital au Weill Hall au Carnegie : « (il a) l’équilibre et l’intelligence d'un très grand artiste. » Pendant la saison 2014/15 Stanislav a donné de nombreux récitals et concerts aux Etats Unis, en Corée, en Espagne, en Belgique et en Bulgarie. Il a également joué au Ravinia Festival, au New Orleans Keyboard Festival et au « International Keyboard Institute and Festival » à New York. Stanislav est engagé comme soliste - entre autres - pour le Cleveland Orchestra, les Phoenix et Richmond Symphonies, l’Orchestre National de Belgique, les Orchestres Symphoniques de Bilbao et de Ténérife, l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège, le Hong Kong Chamber Orchestra, et le Takamatsu Symphony Orchestra. On peut noter que les plus importants récitals en tant que soliste, sont ceux qu’il a donné aux Weill et Zankel Halls, au Carnegie à New York, dans la Schubert-Saal Konzerthaus à Vienne, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, mais aussi en tant que concertiste dans la Grosser Saal du Berlin Philharmonie, dans le Severance Hall à Cleveland, dans la grande salle du Conservatoire de Moscou et dans le Hong Kong City Hall. Khristenko a gagné de grands prix dans de prestigieux concours internationaux de piano. Pour ne citer que l’année 2013 : Premier prix au Cleveland International Piano Competition, Premier prix au Maria Canals et 4e prix au Concours Reine Elisabeth. Il a aussi obtenu le prix Emil Gilels de la Fondation Mstislav Rostropovich et le prix de la « Russian Performance Art Foundation ». Né en Ukraine, Stanislav Khristenko est diplômé au Conservatoire Tchaikovsky de Moscou et a reçu un diplôme d’Artiste du Cleveland Institut de Musique en 2010.
Voir la page de détail
Cinquième prix
Zhang Zuo a été invitée à rejoindre le programme de la BBC « New Generation Artists » pendant 2 saisons. Ce programme donne l’opportunité à cette jeune génération de se produire dans une série de concerts en Grande Bretagne, à Londres et en particulier lors des BBC Proms. Elle va prochainement enregistrer avec le BBC Orchtestra et jouera pour des milliers de personnes sur la chaîne de la Radio de BBC3. Zhang Zuo commence sa formation en Allemagne, à l’âge de 5 ans. Lors de son retour en Chine elle devient rapidement l’un des jeune talent les plus demandé de la nation. Elle collabore avec, à peu près tous les grands orchestres Chinois, comme le Hong Kong Philharmonic Orchestra, le Shanghai Philharmonic, le Beijing Symphony Orchestra et le Guangzhou Philharmonic. Elle se produit également avec le London Philharmonic Orchestra et avec l’Orchestre National de Belgique. Elle est invitée par les plus grandes salles, comme le Carnegie Hall, le Lincoln Center, le Kennedy Center for the Performing Arts, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et également par le Conservatoire de Moscou. Zhang s’est récemment produite avec les Orchestres de la BBC Philharmonic et du BBC Ulster. On l’a également entendue avec le Shanghai Symphony Orchestra et avec Paavo Jarvi dans le concerto no. 1 de Mendelssohn avec le Cincinatti Symphony. Elle s’est produite en tournée en Italie avec Julian Rachlin et Lynn Harrell et a fait ses début au Ravinia Festival. Après avoir terminé ses études de piano avec Dan Zhao Yi à la Shenzhen Arts School, elle est invitée à se perfectionner aux côtés de Nelita True à l’Eastman School of Music, avant d’intégrer la Juilliard School, où elle étudie avec Yoheved Kaplinsky et Robert McDonald et y remporte le "Petschek Piano Award". Elle remporte également les premiers prix du “China's 1st International Piano Concerto Competition" du "Gina Bachauer International Artists Piano Competition" en Amerique et du "Krainev International Piano Competition" en Ukraine. Actuellement, elle se perfectionne chez Leon Fleisher au Peabody Institute et reçoit le soutien artistique d'Alfred Brendel.
Voir la page de détail
Sixième prix
Andrew Tyson étudie avec Claude Frank au Curtis Institute, puis avec Robert McDonald à la Juilliard School, à New York. Lauréat de nombreux concours, il remporte, en 2011, le 1er Prix et plusieurs prix spéciaux aux Young Concert Artists International Auditions. Il s’est produit dans de prestigieuses salles aux États-Unis, en Europe, en Russie, au Mexique ou en Nouvelle-Zélande, tant en soliste avec différents orchestres américains, britanniques, russes, qu’en musicien de chambre, avec des partenaires comme le violoncelliste Jeong-Hyoun Lee et le violoniste Benjamin Beilman. En 2012, il obtient le 5e Prix au Concours International de Leeds, ainsi que le Terence Judd-Hallé Orchestra Prize. En 2015, il gagne le Concours Géza Anda. Grâce à ce premier prix, la Géza Anda Fondation lui donne l’occasion de se produire dans plus de 100 concerts dans toute l’Europe pendant les 3 prochaines années Son premier CD, un enregistrement complet des Préludes de Chopin, est acclamé par la critique et a été publié en octobre 2014 sous le label Zig-Zag Territoires.
Voir la page de détail
Lauréat non-classé
Tatiana Chernichka entame sa formation au Conservatoire de Novossibirsk, auprès de Mary Lebenson. Elle se perfectionne à la Hochschule für Musik und Theater de Munich, avec Elisso Virsaladze et à l’Universität Mozarteum de Salzbourg, avec Klaus Kaufmann. En 2005, elle obtient le 2e Prix au Concours International Premio Jaén (Espagne) et, en 2011, le 3e Prix au Concours International Busoni de Bolzano (Italie). Elle a participé à des festivals internationaux comme le Braunschweiger Kammermusikpodium (Allemagne), l’Armonie sotto la Rocca (Italie) ou le Musikal Kremlin (Moscou). Elle a joué avec l’Orchestre symphonique New Russia (Moscou), l’Orchestre de chambre AUKSO (Pologne), le Mozarteumorchester de Salzbourg et l’Orchestre symphonique d’Israël. Tatiana Chernichka est également très active en tant que chambriste : elle a gagné plusieurs concours de musique de chambre et accompagne des musiciens tels que Wen-Sinn Yang, Suren Bagratuni, Manuel Druminski, Heidi Schmid et Indrek Leivategija.
Voir la page de détail
Lauréat non-classé
David Fung entame ses études au Conservatoire de Colburn (Los Angeles) dans la classe de John Perry. De 2009 à 2012, il se perfectionne à la Yale School of Music, auprès de Peter Frankl. Il travaille aussi avec Claude Frank. Il collabore avec de nombreux orchestres américains (San Diego Symphony, Los Angeles Chamber Orchestra, Colburn Orchestra) et australiens (Orchestres de Melbourne, Sydney et Queensland), et est régulièrement l’invité de festivals aux États-Unis (Aspen, Ravinia), en Israël, en Italie (Bari), en Allemagne (Internationaler Klaviersommer) et au Royaume-Uni. Il a reçu plusieurs bourses et prix, dont le 4e Prix au Concours International Rubinstein (Tel Aviv, 2008), et un prix spécial au Concours de l’International Concert Artists Guild (New York, 2011). David Fung est directeur artistique du Festival International de Musique de Bari.
Voir la page de détail
Lauréat non-classé
Roope Gröndahl commence sa formation au Conservatoire d’Helsinki, avant d’entrer à l’Académie Sibelius, où il étudie auprès de Matti Raekallio, puis de Liisa Pohjola. Depuis 2010, il se perfectionne à la Royal Academy of Music de Londres, dans la classe de Christopher Elton. Il s’est produit aux côtés des orchestres finlandais majeurs (Orchestre Symphonique de la Radio, Orchestre philharmonique de Tampere, Sinfonia Lahti), et est régulièrement l’invité de festivals de musique de chambre en Finlande et en Norvège. Il a donné plusieurs récitals à Londres (St John’s Smith Square, Steinway Hall), en Europe, en Chine et aux États-Unis. En tant que chambriste, Roope Gröndahl a reçu des conseils d'Emanuel Ax et de Ralf Gothóni. Il s'est produit avec Pekka Kuusisto, Ilya Gringolts et Steven Isserlis au Helsinki Festival et au Kuhmo Chamber Music Festival. Il est lauréat des Concours Maj Lind (Helsinki, 2007) et Eurovision Young Musicians (Vienne, 2008), et a reçu le Prix Harriet Cohen Bach (Londres, 2012).
Voir la page de détail
Lauréat non-classé
Sean Kennard entame sa formation au Curtis Institute, et la poursuit au College of Charleston, avec Enrique Graf, avant de se perfectionner à la Juilliard School, auprès de Jerome Lowenthal et Robert McDonald. Il travaille actuellement avec Richard Goode. Il a remporté plusieurs prix lors de concours internationaux (Vendome, Sendai, Hilton Head), dont le 1er Prix au Concours International Luis Sigall à Viña del Mar (Chili, 2007). Il a joué en soliste avec le Deutsches Kammerorchester, le NHK Chamber Orchestra, les Orchestres Philharmoniques de Sendai, du Maroc, de Montevideo, les Orchestres Symphoniques de Yamagata et Kyushu, le Sinfonia Perugina, l’Indianapolis Chamber Orchestra.
Voir la page de détail
63 items | 7 Pages | Page
Français - Nederlands - English
Chercher dans le site
Newsletters
Connexion
Concerts des lauréats
Les CD du Concours
Multimédia Chant 2018
Audios et vidéos du concours de chant 2018
La Médiathèque
Archives audio, vidéo et photo de 1951 à 2018